728 x 90

STEPHANIE GAOUYER
J’ai commencé le dessin avec le confinement

  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement
  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement
  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement
  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement
  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement
  • STEPHANIE GAOUYER<br />J’ai commencé le dessin avec le confinement

STEPHANIE GAOUYER
J’ai commencé le dessin avec le confinement

Le 14 mars 2020, nous apprenions notre confinement. Pour moi, cette date marque le début d’une vraie découverte et passion : le dessin et surtout la peinture.

Mon choix va se porter sur la coiffure sans doute pour le côté artistique et créatif une compensation à mon imagination débordante sans doute.
Prise par mes responsabilités professionnelles, j’avais du mal à me sentir réellement à l’aise et trouver un exutoire, il me manquait quelque chose à faire ! Je me sentais frustré.

Le temps et le moment, étaient donnés avec ce confinement, j’étais obligé de trouver une alternative à mon ressenti. J’ai acheté des crayons et de la peinture d’ailleurs, je me suis souvent trompé, c’est aussi comme cela que l’on apprend ! J’ai commencé à regarder des portraits trouvés des artistes qui correspondaient à ce que j’aimais : sans doute des fois un peu décalé.

Les portraits de Stéphanie le doux ont fini de me convaincre, Seaty , Terry Bradley , Sandro et ces fresques fantastiques, je découvrais tellement de belles choses !

J’ai donc commencé par le dessin, des portraits, les yeux sont quelques choses de particuliers l’expression du regard reste un vrai passeur d’émotion comme sur les peintures d’animaux.

Le début était un peu compliqué, je n’ai aucune formation, je m’intéresse à tout ce qui me permet de m’améliorer. J’ai enfin trouvé ce qui me permet de laisser libre cours à mon imagination, qui m’apaise.

La peinture dans un second temps, j’aime peindre l’Afrique et toutes ces couleurs, les animaux sauvages. Je n’ai pas de thème particulier, je peins en fonction de la vie de ce qui s’y passe ce que je ressens, qu’elle me rende joyeuse ou triste !

Instagra, Facebook : Fakir Fakir
stephaniegaouyer [@] gmail.com

img

Témoignages en vidéos

Paroles d'artistes

Vrai ou Faux ? Une série humoristique sur l'art