728 x 90

INOTSUGA
Imaginer le reflet de cet autre lui-même

  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même
  • INOTSUGA<br />Imaginer le reflet de cet autre lui-même

INOTSUGA
Imaginer le reflet de cet autre lui-même

Dès ca plus tendre enfance, le dessin faisait partie de ces plaisirs intrasèque. Franck Agustoni goutait à des instants de liberté chaque fois que son imagination pouvait s’évader et parcourir son monde intérieur.

Un crayon, des feuilles de papier et il imprimait des images de missionnaires conquérants voguant sur les océans à la recherche du nouveau monde peuplé de tribus autochtones : des masques, des parures, des fétiches, des totems.

Ce n’est qu’aujourd’huiqu’il s’autorise à produire ce qu’il ressent depuis toujours. Il se trouve au début d’une nouvelle étape qui le pousse à développer une pratique ou l’acte de création se trouve dans un cheminement personnel, un outil d’introspection afin de rendre perceptible une dimension spirituelle.
« Je conçois mes œuvres en laissant mon intuition et mon instinct prendre place pour imprimer des images avec une dimension symbolique. Suggérer l’existence d’un monde intérieur et d’un lien au sacré. Une connexion avec l’esprit des civilisations primitives ou le corps est utilisé comme moyen de communication avec le monde invisible. »

La peau devient une matière sacrée avec des enduits, maquillages ou peintures tégumentaires. Franck propose des pistes iconographiques pour amener le spectateur vers une interrogation personnelle où se conjugue le sous-entendu. La voix parlée ou chantée, les odeurs, le gout, la texture de la peau et des cheveux devront être reconstruits par l’explorateur qui passera un instant à regarder et imaginer le reflet de cet autre lui-même.

Instagram : inotsuga.cosmospace
Email : frankeneliot [@] outlook.fr

img

Témoignages

Philippe Seigle

Iounaël Alexandrine Baquié

Dominique Joyeux

Gyslaine Pachet Micheneau